Notice: is_feed was called incorrectly. Conditional query tags do not work before the query is run. Before then, they always return false. Please see Debugging in WordPress for more information. (This message was added in version 3.1.0.) in /var/www/wp-includes/functions.php on line 5663
Les prix de l'électricité et du gaz atteignent des niveaux records - Enbro

Les prix restent très instables et chaque jour, des nouvelles ou rumeurs font baisser ou grimper les prix. Malheureusement, ces derniers jours, ce sont surtout les mauvaises nouvelles qui ont prédominé, ce qui a entraîné une hausse extrême des prix du gaz et de l’électricité, tant des prix fixes que variables. 

Pour l’instant, il n’y a quasiment pas de vent, de telle sorte que les prix ne peuvent pas diminuer grâce à une abondance d’énergie éolienne. Les chiffres allemands montrent qu’en 2021, pour la première fois depuis 1997, la part des énergies renouvelables est en baisse et qu’en 2021, la production d’énergie éolienne est même inférieure de 18 % à celle de 2020, alors que la capacité disponible est plus élevée. Il y a tout simplement eu beaucoup moins de vent en 2021. 

Le prix du gaz est élevé en raison de l’incertitude concernant l’approvisionnement en provenance de Russie et du froid hivernal qui pourrait nous empêcher de passer l’hiver avec les réserves limitées. Après la menace faite par l’Europe la semaine dernière de reporter à nouveau la licence du Nordstream 2 en raison des tensions entre la Russie et l’Ukraine, la Russie a cessé ses livraisons via le gazoduc Yamal en Allemagne. Cela génère une tension supplémentaire, ce qui pousse les prix du gaz, tant fixes que variables, à des niveaux records. En une semaine, les prix du gaz ont doublé. 22 décembre, le gaz coûtait 137,68 €/MWh pour le call 22 et le prix variable TTF day ahead a atteint 183,11 €/MWh. Les températures froides attendues dans les prochains jours ne font que gonfler les prix. 

Les quotas d’émissions de CO2 varient très fortement, mais affichent néanmoins une nette tendance à la hausse. Les prix de l’électricité ont encore été boostés en raison de problèmes avec les centrales nucléaires en France, ce qui a poussé les Français à acheter des énergies variables onéreuses, par exemple en Belgique. Les 2 plus grandes centrales nucléaires proches de la frontière belge ont dû être arrêtées pour vérification. Cela a immédiatement eu un effet sur les prix en Belgique. Cela entraîne des prix fixes très élevés et les prix variables par heure peuvent également augmenter très fortement. Le call 22 pour l’électricité s’élève à 299,94 €/MWh. 

Il est difficile de savoir ce que nous réserve demain, car chaque jour, il se passe quelque chose de nouveau qui impacte les prix. Selon les attentes, les prix devraient rester à ces niveaux élevés jusqu’au printemps. Ensuite, tout dépendra du froid hivernal que nous aurons connu et des réserves de gaz qu’il nous restera. Si celles-ci sont basses, les prix élevés du gaz se maintiendront jusqu’à l’hiver prochain et, de ce fait, les prix de l’électricité seront également élevés, surtout durant les mois sombres. Pendant les mois ensoleillés, nous connaîtrons des jours avec une surabondance d’énergie solaire qui fera un peu baisser les prix de l’électricité. Si les réserves de gaz sont encore raisonnables après l’hiver, une baisse de prix sera possible, tant pour le gaz que pour l’électricité. 

Vu les prix variables élevés, nous conseillons à tous nos clients disposant d’un compteur annuel de veiller à ce que leur acompte soit suffisamment élevé pour ne pas avoir de mauvaises surprises lors du décompte.

 

Contacteer ENBRO

Wenst u hierover meer informatie, contacteer ons en wij staan u graag te woord.

Contactformulier

+32 (0)9 394 394 0

BELGIË: Kortrijksesteenweg 387 - 8530 Harelbeke

info@enbro.be