Notice: is_feed was called incorrectly. Conditional query tags do not work before the query is run. Before then, they always return false. Please see Debugging in WordPress for more information. (This message was added in version 3.1.0.) in /var/www/wp-includes/functions.php on line 5663
Monthly Marketview Novembre 2020 - Enbro

ÉVALUATION MENSUELLE DE L’ÉVOLUTION DES PRIX

Électricité en général

elektriciteit

Les nouvelles positives concernant un vaccin, les élections américaines où la transition se déroule plus facilement que prévu et l’impact limité du second confinement créent une atmosphère positive sur les marchés boursiers. Les droits d’émission de CO2 surfent sur cette vague positive et ont augmenté de 5 €/tonne pour atteindre 29,13 €/tonne en novembre. Principale conséquence : une hausse des prix du pétrole et de l’électricité. Les prix Cal 21 pour l’électricité ont atteint 43,419 €/MWh : le prix le plus élevé du mois de novembre et le prix le plus élevé depuis février.

Les droits d’émission de CO2 ne semblent toutefois pas dépasser la barre des 30 €/tonne pour l’instant. Tant qu’il n’y aura pas d’accord final sur le nouvel accord vert européen, il est peu probable que cela se produise. On s’attend à ce que les prix plafonnent autour de 30 €/tonne en 2020, mais dépassent largement ce niveau en 2021. Cela signifie que les prix fixes de l’électricité devraient continuer à augmenter.

 

ÉLECTRICITÉ PRIX FIXE

Aujourd’hui, les prix fixes de l’électricité évoluent surtout parallèlement aux droits d’émission de CO2. Ceux-ci étant plus élevés, nous voyons également les prix Cal augmenter. On n’observera que peu de changements dans les prochaines semaines et ces prix continueront à fluctuer en même temps que le CO2. Étant donné que les droits d’émission de CO2 devraient dépasser 30 €/tonne en 2021, le prix Cal pour 22 et 23 augmentera également dans les prochaines semaines.

ÉLECTRICITÉ PRIX VARIABLE

La disponibilité des centrales nucléaires en Belgique et en France est bonne, mais nous sommes dans une période où il y a peu d’énergie solaire et les prix variables dépendent donc du temps et de la présence de vent. La semaine prochaine, le vent devrait être faible dans notre région et les températures seront plus basses. Par conséquent, les prix variables seront certainement plus élevés au cours de la première semaine de décembre. En fonction de l’évolution du temps, les prix continueront à monter et à descendre. En conséquence, nous prévoyons une moyenne légèrement plus élevée de 45 €/MWh pour le mois de décembre.

Pour les prochains mois d’hiver, une augmentation des prix variables n’est attendue qu’en février, car l’énergie nucléaire pourrait être moins disponible en France pour des raisons de maintenance. Si cela devait coïncider avec des températures froides, les prix pourraient augmenter. L’année dernière, les prix variables sont toutefois restés bas en raison de forts vents.

Étant donné que les prix Cal dépassent à nouveau largement les 40 €/MWh et continueront à augmenter dans les semaines à venir, nous pensons qu’une stratégie variable reste la meilleure.

gas

Gaz en général

Les prix du gaz semblent être moins influencés par toutes les nouvelles positives et évoluent en fonction des prévisions météorologiques. En raison des températures froides de ces derniers jours, le prix du gaz pour le Cal 21 a atteint 14,251 €/MWh, des prix que nous n’avions plus vus depuis début mars. On constate également que l’écart entre les Cals 22-23-24 se réduit et qu’ils se rapprochent davantage les uns des autres.

Du côté de l’offre, nous avons reçu davantage de GNL et la Russie et la Norvège continuent à ouvrir le robinet. De ce fait également, ce sont surtout les coups de froid qui font grimper les prix.

 

GAZ NATUREL PRIX FIXE

Les prix fixes du gaz pour les Cal 22-23-24 sont restés très stables ces derniers mois et varient dans une frange de 1,5 €/MWh. Nous voyons également ces prix se rapprocher de plus en plus et le prix à long terme descendre même sous le Cal-22. Cela signifie que l’on ne doit pas s’attendre à de grands changements de sitôt. Comme la demande de gaz augmente et se rétablit plus rapidement que la demande de pétrole, on constate qu’aux États-Unis, les producteurs qui vivent du fracking se reconvertissent plus rapidement de la production de pétrole à celle de gaz. Dans ce domaine, la demande devrait être plus stable avec des revenus plus élevés.

GAZ NATUREL PRIX VARIABLE

Les prix continueront à fluctuer en fonction des températures. Les stocks sont remplis à 93 % et sont donc tout à fait suffisants. Nous prévoyons pour décembre une moyenne d’environ 14 €/MWh. D’éventuelles grèves dans les gisements de gaz norvégiens pourraient influencer l’offre et provoquer une tendance à la hausse.

Ici aussi, nous recommandons à long terme une stratégie variable.

Henk Van Acker
Senior Key Account Manager

Contactez ENBRO

Indiquez vos coordonnées ci-dessous et nous vous contacterons pour vous fournir plus d’informations.

Formulaire de contact

BELGIË: Kortrijksesteenweg 387 - 8530 Harelbeke

En remplissant le formulaire, vous acceptez les conditions générales et la politique de confidentialité d’ENBRO SA.