Notice: is_feed was called incorrectly. Conditional query tags do not work before the query is run. Before then, they always return false. Please see Debugging in WordPress for more information. (This message was added in version 3.1.0.) in /var/www/wp-includes/functions.php on line 5663
Monthly Marketview Juin 2020 - Enbro

ÉVALUATION MENSUELLE DE L’ÉVOLUTION DES PRIX

Évolution des prix de l’électricité et du gaz naturel

elektriciteit

S’il reste bas, le prix variable affiche toutefois une légère augmentation par rapport aux mois précédents. Cette dernière est liée à l’augmentation de la demande. À la mi-juin, Elia annonçait un niveau de demande de 95 % par rapport à la normale. Nous n’atteignons pas encore tout à fait la moyenne des dernières semaines.

Les chaudes températures de la semaine dernière ont également entraîné une augmentation de la consommation d’énergie liée à la climatisation. Une grande partie de cette augmentation a déjà été compensée par l’augmentation de la production d’énergie solaire au cours de cette période. On observe donc que le réchauffement des températures a eu un faible impact sur les prix de l’énergie.

Les prix call fixes sont principalement influencés par les droits d’émission de CO2, qui ont atteint leur cours le plus élevé de l’année cette semaine, soit 26,95 €/tonne. Les droits d’émission ont initialement suivi les tendances boursières, mais les bourses adoptent désormais une approche plus expectative et les droits d’émission de CO2 continuent d’augmenter. Cette augmentation ne correspond pas au niveau d’activité dans l’industrie, qui a légèrement augmenté, mais pas suffisamment pour justifier ce prix. En effet, les droits d’émission sont considérés comme un instrument politique pour réduire les émissions de CO2. Les droits d’émission devraient clôturer cette année autour de 30 €/tonne. Vu la diminution des émissions de CO2 attendue cette année en raison de la baisse des niveaux d’activité dans l’industrie, la production d’énergie et l’aviation, une correction pourrait intervenir au cours des semaines à venir. À long terme, les droits d’émission dépasseront leur niveau actuel.

 

ÉLECTRICITÉ PRIX FIXE

Les droits d’émission de CO2 étant élevés, nous sommes revenus à un niveau de prix supérieur à celui d’avant Covid 19. Le call de 2021 est de 42,46 €/MWh. Tant que les droits d’émission continueront d’augmenter, les prix de l’énergie augmenteront et nous pourrions atteindre les 45 €/MWh.

Des baisses de prix pourraient intervenir à la suite d’un nouveau confinement et d’une correction temporaire des droits d’émission de CO2. À long terme, les prix fixes continueront d’augmenter à mesure que les droits d’émission de CO2 continueront à progresser vers les 30 €/tonne et que la demande subira une nouvelle augmentation.

ÉLECTRICITÉ PRIX VARIABLE

Après le creux historique d’avril, nous clôturons le mois avec une moyenne de 26,56 €/MWh. Un prix qui reste très bas et qui figure parmi les 10 mois les plus faibles jamais enregistrés. Avec l’augmentation de la demande et l’approche de l’été, les prix variables dépasseront à nouveau la barre des 30 €/MWh.

Un coup de froid hivernal pourrait entraîner des prix plus élevés cet hiver par rapport à l’hiver précédent en raison d’une capacité plus limitée en France, où EDF a réduit la capacité des centrales nucléaires de 20 à 30 %.

Sur le long terme, le prix variable reste le meilleur choix car il permet de profiter de l’énergie solaire et éolienne ajoutée à la production.

gas

En général, l’offre reste supérieure à la demande. Les prix restent donc bas et attractifs. Ces derniers affichent une légère tendance à la hausse en raison du sentiment haussier du marché.

Aux États-Unis, les faibles niveaux de prix ont mis plusieurs acteurs du gaz et du pétrole en difficulté. Le troisième plus grand producteur de gaz, Chesepeake Energy, a notamment demandé une protection contre ses créanciers. Par ailleurs, la sphère politique des États-Unis s’évertue à empêcher la Russie de fournir davantage de gaz à l’Europe via le Nord Stream 2. Ce à quoi l’Allemagne s’oppose. Si les États-Unis parvenaient à leurs fins, nous pourrions observer un impact à la hausse sur les prix du gaz à long terme.

 

GAZ NATUREL PRIX FIXE

 

Depuis l’éclatement du prix Covid 19, les prix oscillent dans la même fourchette. Cette situation devrait se poursuivre jusque peu après l’été. Si vous souhaitez fixer les prix, mieux vous y prendre avant la fin de l’été.

GAZ NATUREL PRIX VARIABLE

Tandis que les prix variables atteignent des niveaux trop faibles, l’offre diminue légèrement. Les méthaniers qui circulent sont moins nombreux et les Norvégiens progressent avec l’entretien de leurs pipelines, ce qui entraîne une hausse des prix.

Les prix variables du gaz devraient rester bas, sous la barre des 6 €/MWh jusqu’à la fin de l’été. L’ampleur de l’augmentation des prix dépendra alors des prévisions météorologiques. Si nous connaissons un hiver doux comme les 2 précédents, les prix variables resteront faibles en raison d’une offre supérieure à la demande.

Nous pouvons donc affirmer que l’achat à prix variable est à nouveau le meilleur choix.

Contactez ENBRO

Indiquez vos coordonnées ci-dessous et nous vous contacterons pour vous fournir plus d’informations.

Formulaire de contact

BELGIË: Kortrijksesteenweg 387 - 8530 Harelbeke

En remplissant le formulaire, vous acceptez les conditions générales et la politique de confidentialité d’ENBRO SA.